Même si toutes les vitamines présentes dans la nature sont utiles au corps, certaines le sont peut-être plus que d’autres. Il ne parait pas concevable d’en dresser une liste hiérarchique pour autant. Malgré tout il convient de placer la vitamine b12 à un niveau relativement élevé tant une carence peut avoir de graves conséquences sur la santé. Il est à la fois difficile d’affirmer avec certitude l’incidence de la b12 sur le cerveau et aisé de se rendre compte que chez les personnes âgées elle a un effet sur l’humeur.


vitamine b12

Certains régimes alimentaires sont particulièrement contraignants et risqués pour la santé s’ils ne sont pas suivis par un médecin qui peut compléter une alimentation pauvre en vitamine par des compléments nutritionnels. Les végétaliens encore plus que les végétariens sont particulièrement sujets à des carences du fait de leur refus de consommer les aliments principaux porteurs de cet  élément. Les personnes âgées sont également souvent concernées par des carences. Voici donc comment procéder pour maintenir un taux convenable  afin d’éviter tous les désagréments qui peuvent en découler.

Une alimentation simple et efficace

La viande et le poisson font parti des aliments qui apportent le maximum d’éléments essentiels pour lutter contre les carences en vitamine. Les fromages, les œufs et les autres matières animales fournissent l’essentiel des besoins de l’organisme afin que les fonctions neurologiques puissent être assurées. Inutiles de chercher à composer des plats compliqués et onéreux. Un simple verre de lait ou encore un morceau de viande permettent de maintenir le seuil de b12 au dessus du niveau minimum. Il faut cependant que la consommation de ce type d’aliment soit régulière jour après jour. Il est possible dés le petit déjeuner de mélanger fromage blanc par exemple avec des céréales. Au fil de la journée, inclure des produits laitiers demeure également assez simple.

Eviter les risques

Il est convenu que la vitamine b12 a une incidence importante sur l’humeur. Surtout chez les plus âgés. Des compléments sont indispensables pour les publics les plus fragiles ou qui ne peuvent en absorber assez dans le cadre de leur alimentation. Les personnes ayant subi une chirurgie de l’estomac font parties de celles qui doivent veiller à surveiller leur taux régulièrement. Mais la b12 trouve surtout son utilité dans le cadre du maintien des fonctions neurologiques et pour le bon développement de la croissance. Dés le plus jeune âge il convient donc d’être attentif à l’alimentation.  Pour ceux qui ne peuvent malheureusement pas se permettre de s’offrir de la viande, du poisson ou encore de la volaille, il faut savoir que les œufs apportent un complément important qui suffit à éviter les carences.

Quoi qu’il en soit, les règles élémentaires suivantes se doivent d’être respectées : avoir une alimentation variée mais dont les produits laitiers, la viande ou encore le poisson sont présents régulièrement.  Ensuite, il convient d’éviter les régimes trop restrictifs qui obligent à avoir recours à des compléments alimentaires. Même s’ils sont réglementés et astreints à une surveillance accrues de la part des fabricants et de l’OMS il est préférable de pouvoir éviter d’y avoir recours. Les risques d’une carence sont bien trop importants pour que l’on n’y prête pas une attention particulière surtout chez le nourrisson et les personnes âgées.