La Carence en Vitamine C

Il existe plusieurs vitamines dans la nature mais s’il y en a une que tout le monde a déjà absorbé délibérément c’est bien la vitamine c. On lui prête de nombreuses vertus. Sa consommation est plus importante en cas de maladie et de forte fatigue.  Non seulement elle est indispensable mais ces effets se font ressentir en un laps de temps très court. Compte tenu du fait qu’elle est soluble dans l’eau, elle s’évacue rapidement par le biais de l’urine. Il convient donc dans absorber à la fois régulièrement et en bonne quantité. En tant qu’antioxydant, le rôle de la vitamine c est de freiner le vieillissement cellulaire.

vitamine a

Il arrive ainsi fréquemment que certaines personnes fassent des cures régulières afin de limiter les effets du temps sur leur peau. Dans beaucoup de produits antirides ou qui prônent l’éternelle jeunesse on en trouve ainsi en forte concentration. Son pouvoir tonifiant est cependant largement reconnu et prouvé depuis maintenant de nombreuses années. L’impact apparait d’autant plus grand sur l’adulte qu’il peut en consommer en proportion plus importante. A noter que l’apport quotidien conseillé pour un adulte correspond à une consommation de seulement 2 oranges par jour. Fort heureusement, une carence en vitamine c reste extrêmement rare.

Une santé de fer

A l’approche de l’hiver et du froid, beaucoup songent à faire des cures de vitamine c. Cela passe non seulement par une consommation de fruits ou de légumes riches en cette vitamine. Le tout, associé à des compléments pouvant se présenter sous forme de poudre soluble ou de capsule. Son impact sur des maladies comme le rhume semble avéré. Elle favorise la guérison et en réduit le délai nécessaire. De la même manière on note un impact probant sur les personnes ayant absorbées du plomb. C’est la raison pour laquelle, il est conseillé aux fumeurs et aux travailleurs en contact avec du plomb d’en consommer en bonne quantité.

Plus controversées, certaines analyses ont tenté de mettre en avant un effet positif de la vitamine c sur des maladies comme le VIH ou le cancer. Néanmoins la communauté scientifique ne s’accorde pas sur ce point. Elle aurait même tendance à infirmer totalement ces études.

Plus généralement, on donne à cette vitamine des vertus selon lesquelles elle limite les risques d’insuffisance rénale et de cholestérol. Elle pourrait également favoriser le développement des spermatozoïdes et donc combattre partiellement l’infertilité masculine.

Les risques

Même si la vitamine c est bonne pour la santé, elle n’est pas sans risque. Comme indiqué plus haut, les carences sont très rares. Elle prévient les maladies cardiovasculaires et neurodégénératives dés lors qu’elle est consommée à son niveau maximal. Son pouvoir antioxydant est alors pleinement utilisé. Le risque de scorbut lié à une forte carence semble totalement écarté. Par contre, comme l’indique l’ANSES les carences modérées demeurent fréquentent. Les effets visibles sont avant tout la fatigue, la perte d’appétit et l’amaigrissement. De plus, la peau peut subir un vieillissement plus rapide et cela même si l’on cherche à compenser ce manque de vitamine par des produits chimiques. De nombreux produits existent dans la nature sous une forme comestible pour qu’il ne soit pas nécessaire d’avoir recours à ce genre de produit. Certains fruits et légumes sont particulièrement riche. Ceci est le cas du cassis, du persil, du poivron ou encore du kiwi. La dose journalière nécessaire recommandée peut être facilement atteinte et cela quelque soit le budget alloué. Non la vitamine c n’est pas indispensable mais compte tenu du faible risque qu’elle représente et des grands avantages qui sont les siens il serait dommage de s’en priver.